comment-cuisiner-des-choux-chinois-aux-champignons-pour-un-repas-savoureux-2

Cuisine asiatique : mode de cuisson unique qui égaye les papilles

Il existe de nombreux types de cuisines dans le monde, dont la cuisine asiatique. C’est l’une des cuisines les plus connues et les plus appréciées au monde, et ce pour de nombreuses raisons. Chaque plat asiatique est cuisiné de diverses manières et présente des saveurs différentes qui marquent les esprits.

Outre sa cuisine, l’Asie est caractérisée par sa particularité dans d’autres domaines, tels que le sport, l’habillage, la religion, la musique, le cinéma, pour n’en citer que quelques-uns. D’autres activités ont emprunté l’adjectif asiatique dans leur nomination, telles que l’asian handicap, qui représente un type de pari utilisé dans des sports afin de substituer au déséquilibre pouvant exister entre des équipes qui s’affrontent.

Dans cet article nous nous contentons de découvrir les spécificités de la cuisine asiatique.

Histoire de la cuisine asiatique

La cuisine asiatique est née en 3000 avant J.-C., lorsque l’agriculture la plus ancienne a été découverte, avec l’une des premières civilisations asiatiques et indiennes. Tout au long de l’histoire, des traces d’influence européenne dans la cuisine asiatique ont été trouvées en raison de la colonisation des Européens dans certains pays du sud-est.

Néanmoins, différents styles de cuisine asiatique ont été développés au cours de l’histoire. Le style sud-ouest se caractérise par une méthode de cuisson particulière, issue de la civilisation perse-arabe. Dans des pays comme l’Inde, le Pakistan, le Sri Lanka et la Birmanie, le curry, le riz et le chapati sont les aliments de base.

Dans le nord-est du pays, le mode de cuisson fait largement appel aux graisses, aux huiles et aux sauces. Si les cuisines japonaise et coréenne sont largement fréquentées, la cuisine chinoise est devenue la plus populaire.

Dans le sud-est, qui comprend les cuisines de la Thaïlande, du Laos, du Cambodge, du Vietnam, de l’Indonésie, de la Malaisie, de Singapour et de Brunei, on découvre notamment l’art de la cuisson à l’étouffée et à la vapeur à l’aide d’herbes et d’épices spéciales.

La cuisine asiatique, comme ses plats, a une histoire très riche. Et à l’heure actuelle, ce mode de cuisson particulier continue de s’enrichir et de se développer avec l’établissement progressif de restaurants de cuisine asiatique dans le monde.

Caractéristiques de la cuisine asiatique

Chaque plat est cuisiné à l’aide d’un large éventail d’épices et de condiments qui contribuent à lui donner un goût distinct. Les plats comportent des ingrédients communs, tels que le riz, l’ail, les oignons, la sauce soja, les fruits de mer, etc., cuisinés de différentes manières. Bien que les plats aient les mêmes composants, leur goût est différent selon qu’ils sont sautés, frits ou cuits à la vapeur.

Ainsi, les aliments sont cuits selon une méthode et une technique spécialisée représentant la culture particulière d’où provient le plat. Il s’agit donc plus que d’une expérience culinaire intense, car elle permet aux consommateurs de découvrir les différentes cultures de chaque aliment provenant d’autres régions asiatiques.

Cuisine asiatique vs. Cuisine occidentale

Les cuisines asiatique et occidentale sont très connues et fréquentées dans le monde. Bien que les deux types de cuisine proposent des plats savoureux appréciés de tous, ils présentent de nombreuses différences.

Vous avez probablement remarqué qu’en visitant un restaurant de cuisine asiatique, on y trouve souvent une variété de plats en plus petites portions, notamment les plats chinois. Mais chaque aliment possède une explosion de saveurs exquises et distinctives, car la cuisine asiatique ne combine pas des ingrédients aux goûts similaires.

D’autre part, la cuisine occidentale est connue pour son utilisation d’assaisonnements et de condiments sur de grandes portions de viande et de volaille. Ils utilisent également du vin et des sauces pour que la viande puisse absorber les saveurs plus facilement que les assaisonnements.

A lire également